Il y quelques années, j'expliquais ici pourquoi je n'utilisais pas Gmail. Trois ans ont passé, et si je n'ai pas cherché à avoir d'invitation Google+, dès que j'en ai reçu une je n'ai hésité, pour la forme, que quelques secondes avant de l'accepter. Pas juste pour essayer, mais avec l'intention de réellement l'utiliser. J'étais résigné à ce que Google n'ignore plus rien de moi. Heureusement, il n'a pas voulu de moi, et mon compte G+ me sert finalement aussi peu que Gmail.