Le retour de la peste ?

La grippe A m'inquiète de plus en plus. Pas le virus lui-même, mais plutôt tout ce qui est en train de se mettre en place en son nom. En plein mois d'Août, Gérard Filoche révélait qu'une circulaire du ministère du travail prévoyait des mesures d'urgences en cas de pandémie importante. Pour protéger les salariés ? Non, pour assurer la continuité de l'activité des entreprises, quitte à suspendre de nombreuses dispositions du code du travail, par exemple relatives au temps de travail. Je ne vais pas le paraphraser, allez lire par vous-même. Agnès Monolecte en a remis une couche et publié la dite circulaire. Après le monde du travail, c'est au tour de la justice, via une circulaire dévoilée par le Syndicat de la magistrature. Encore une fois, il s'agit de mettre en place un véritable état d'exception, avec suspension de bon nombre de "libertés démocratiques". Par exemple la généralisation des audiences à huis clos, au détriment du droit à un procès public; la suspension de la justice des mineurs pour renvoyer les enfants devant des tribunaux pour adultes; la suppression du droit de s'entretenir avec un avocat avant la 24° heure de garde à vue; l'augmentation des durées de détentions provisoires et la suspension des délais de prescriptions: etc. Des mesures qui n'ont qu'un lointain rapport avec la lutte contre une épidémie.

Alors je m'interroge. Est-ce simplement en souvenir de la Canicule, pour ne pas risquer d'être accusés de n'avoir rien anticipé, si la situation dérape ? Est-ce un simple artifice de communication, pour détourner l'attention de la situation économique et sociale[1], d'autant que toutes ces annonces ne coûtent rien et donnent l'impression que le gouvernement ne se préoccupe pas que de ses amis banquiers ? Probablement. Il n'empêche. Ces dispositions ont un très vilain arrière goût. Comme l'état d'urgence il y a quelques années. Un goût d'état d'urgence, de suspension de la plupart des libertés, de pleins pouvoirs... Le rapport de la plupart de ces mesures avec l'épidémie de grippe est si lointain que même sans être spécialement versé dans les théories du complot, on peut je crois raisonnablement se demander si elles n'ont pas d'autres motivations.

Comme un arrière-goût

Parmi les 27 syndicalistes assassinés en Colombie depuis le début de l'année, 12 travaillaient pour Nestlé. Et je m'inquiète (encore). Qui va fabriquer le Yop si tous les travailleurs de Nestlé se font assassiner ? Pour qu'on puisse continuer à boire du Yop et qu'il n'ait pas un arrière goût de sang, ça serait bien d'encourager Nestlé à faire pression sur les autorités colombiennes pour que cessent les violence contre les syndicalistes. (pour mémoire, les syndicats colombiens ont lancé depuis de nombreuses années une campagne de boycott de Coca-Cola en réponse aux nombreux assassinats de leurs membres qui travaillent dans les usines du groupe[2]. Le site RISAL publie plusieurs articles sur les rapports tendus entre les travailleurs colombiens et les multinationales comme Coca, Nestlé...).

L'alliance du sabre

Amusante collision. Côte à côte dans l'actualité ces deux informations : une alliance de défense des matraqueurs assermentés éructe contre une journaliste qui a eu l'outrecuidance de ne pas cirer les Rangers de leur sinistre; des CRS sont jugés pour avoir utilisé leurs armes de service (tonfas et gazeuses) contre d'honnêtes citoyens, les molestant et détruisant leur voiture. Comme ils n'étaient pas en service et complètement ivres, le procureur a estimé que ce n'était pas une faute professionnelle et n'a requis que 8 mois de sursis. Après tout, ce ne sont jamais que des violences en réunion et des destructions de bien, commises avec armes et préméditation, passibles de 7 années de zonzon. Mais la justice est bien laxiste de nos jours, et je ne m'en plaindrai pas. J'espère qu'elle se montrera aussi clémente avec les prochains révoltés de la guerre sociale qui auront le malheur d'avoir affaire à elle.

Dans le jardin

Difficile d'habiter Paris et de l'ignorer, depuis la fermeture du centre de la Croix-Rouge à Sangatte, de nombreux exilés errent autour de la gare de l'Est. Ce sont souvent des réfugiés qui ont fuit leur pays (Iran, Afganistan) sans aucune reconnaissance pour les efforts que nos démocratiesfont pour y apporter la civilisation. Qu'ils aient fait des demandes d'asile en France ou cherchent à aller en Angleterre, ils n'ont généralement nul endroit pour s'abriter et dorment souvent dans des parcs du X° arrondissement. Si j'en crois ce communiqué signé d'une dizaine d'associations peu crédibles (le Gisti) et droit-de-l-hommiste, le grand humaniste qui dirige Paris a décidé d'apporter une réponse humaine à ce problème : des CRS et des maîtres-chiens pour faire place nette, des vigiles pour empêcher tout retour, de la matraque qui rode partout, et l'habituel jeu de communiqués hypocrites où chacun se justifie et renvoi la balle au voisin. Hugo disait Vous voulez les pauvres secourus, moi je veux la misère supprimée, aujourd'hui on se contente de supprimer les miséreux en les cachant.

La veuve dans un lent ralenti

A propos d'hypocrisie, l'abolition de la peine de mort en 81 en a été une belle. Je ne met pas en doute les intentions de ses instigateurs[3], mais le système s'est empressée de substituer à la veuve qui coupait les hommes en deux la mort lente, à coup de durées d'enfermement qui s'allongent sans cesse et de conditions qui favorisent le délabrement rapide des corps et des esprits. Intéressé par la liberté sur mon PC, ce qui se passe autour ne me laisse pas tout à fait indifférent, et je vous signale donc un appel de l'ARPPI, Association pour le respect des proches des personnes incarcérées, pour une semaine de résistance contre la mort lente en prison. Allez au moins lire les quelques témoignages dans l'appel expliquant pourquoi la prison tue.

Geekeries

Pour finir sur une note un peu moins révoltante...

On a un vrai gouvernement de geeks, depuis le 1er juillet le SMIC est à 1337€/mois ! ça doit être pour ça que certains patrons pensent qu'ils peuvent payer des développeurs au SMIC :S

Ceci dit tous les informaticiens ne gagnent manifestement pas le SMIC, puisque le Monde, dans un article sur le péril Geek, évoque un brillant informaticien travaillant dans la finance pour 280k€. Ce n'est jamais que 17 fois le SMIC. Au delà de l'aspect anecdotique, je vous conseille l'article si comme moi vous ne vous intéressez guère à la bourse. On y apprend par exemple qu'aux USA plus du quart des transactions boursières sont effectuées par des robots. Ce qui est plutôt rassurant, on peut espérer que le contrôle de la finance passe bientôt des mains de traders inconscients à celles de gentils robots. Euh, ils ont pensé à leur inculquer les 4 lois au moins ?

A l'occasion de la sortie de la 3.0, FCKEditor est devenu CKEditor. La nouveauté la plus surprenante est évidemment ce changement de nom, expliqué à la fin de l'annonce : une polémique faisait semble-t-il rage depuis longtemps dans les pays anglo-saxon sur le nom qui évoquait le mot FUCK. J'en reste baba.

Depuis une récente mise à jour de Dailymotion,le script Greasemonkey que j'utilisais pour regarder des vidéos (Gnash ne fonctionne que très rarement sur DM) ne fonctionne plus. Comme je suis plus à l'aise avec Ubiquity qu'avec GM, j'ai donc codé une petite commande pour ajouter des liens permettant de télé-charger la vidéo dans les différents formats disponibles, je vous la livre brute, je n'étais pas censé passer ma journée à regarder des vidéos. Un exemple de plus de la bidouillabilité du Web ;)

CmdUtils.CreateCommand({
  name: "dm",
  description: "Dailymotion downloader",
  execute: function() {
    var document = CmdUtils.getDocument();
    jQuery("#videoplayer", document).each(function() {
      var desc = jQuery("#video_description", document);
      var params = Utils.urlToParams('http://toto.org?' + this.getAttribute('flashvars'));
      jQuery.each(params['video'].split('||'), function(k,v){
        var format = v.split('@@');
        desc.append(jQuery('<p><a href="'+format[0]+'">Download '+format[1]+'</a></p>'));
      });
    });
  }
});

Notes

[1] cf justement le dessin du jour de Martin Vidberg

[2] mais bon, refuser de boire ce truc infect est plus simple que de se passer de Yop, j'espère qu'il ne faudra pas en arriver là ;)

[3] mais quelle tristesse de savoir que cette barbarie aurait pu être supprimée 70 ans plus tôt sans un fait divers sordide exploité par la presse populiste